Aménagements des territoires

LA JACHÈRE ENVIRONNEMENT - FAUNE SAUVAGE

Destinées à la préservation des populations de petits gibiers et à la protection des cultures sensibles aux dégâts de grands gibiers, les Jachères Environnement Faune Sauvage ont été mises en place à partir de 1993 à l’initiative de la Fédération Départementale des Chasseurs de Loir-&-Cher en collaboration avec le monde agricole. Depuis, les surfaces contractualisées en J.E.F.S. ne cessent d’augmenter (2 000 ha en 2005/2006).

Le principe : dans un cadre règlementaire (gel PAC), les agriculteurs peuvent ensemencer des couverts favorables à la faune sauvage (zones de gagnage et de refuge). Les interventions mécaniques doivent y être respectueuses des périodes de reproduction.

Il est possible de souscrire deux types de contrats :
– Le contrat classique.
Il a pour objectif de préserver la nidification de l’avifaune sauvage de plaine, en interdisant tout entretien mécanique de broyage et de fauchage du 15 avril au 31 août sur des parcelles en gel (graminées ou légumineuses) déjà existantes ou à implanter. Pour prévenir ou détruire toute montée à graines des espèces adventices indésirables il est possible d’intervenir chimiquement avec les produits homologués dans le cadre du gel PAC.

– Le contrat adapté qui permet d’implanter :
Soit des couverts annuels à base de céréales (mélanges obligatoires) favorables en période hivernale en apportant protection et nourriture à la faune. Soit des couverts fleuris (dits « jachère fleurie ») embellissant nos campagnes Soit enfin des couverts pluriannuels pérennes à base de luzerne ayant les mêmes objectifs que les couverts mis en place dans le contrat classique NB- Jean-Michel Vincent et Nathalie Diquelou du Service Technique de la Fédération des Chasseurs de Loir-et-Cher se tiennent à votre disposition pour vous fournir de plus amples informations sur les modalités de souscription aux différents contrats, la définition des lieux d’implantation des jachères et les subventions allouées.

Exemple de la jachère fleurie

La réforme de la politique agricole commune en 1992 avait pour objectif fondamental de réduire les excédents agricoles. Dans ce but, le gel des terres cultivées en céréales, oléagineux, protéagineux, a été rendu obligatoire.

Mélange : centaurée – cosmos – zinnia En 1999, dans le cadre de la réglementation sur les jachères environnement – faune sauvage, une convention a été signée entre la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt et la Fédération Départementale des Chasseurs de Loir-et-Cher pour utiliser la jachère fleurie à titre expérimental.

Mélange : escholtzia – centaurée – soucis Les gestionnaires de la nature et notamment les chasseurs ont saisi cette opportunité pour réorienter ces terres gelées vers des objectifs environnementaux (création des jachères faune sauvage).