carte-des-departements-regions-centre 28 45 18 41 36 37
DATES DE CHASSE
 

Petit gibier

Faisan

 

La barre des 200 000 ha en gestion est franchie en 2020 soit une hausse de 15 % des communes en plan de chasse pour le Faisan commun. Rappelons qu’en 1989, il n’y avait que 5 000 ha en gestion et 63 000 ha en 2009.

En 2019, grâce à une reproduction favorable, les attributions s’élevaient à 9 895 oiseaux (+ 19,68 %) et les prélèvements ont été de 5 616 soit 57 %. Un volume plus important qu’en 2018 (4 652) mais un taux de réalisation légèrement inférieur (59 %).

A la suite du COVID-19, il n’y a pas eu de comptage des cops chanteurs aux 100 ha en avril dernier. On ne peut donc qu’estimer les populations.

Les échantillonnages révèlent une situation de la reproduction moyenne à mauvaise. Tandis que le nombre de compagnies baisse (319 contre 445 en 2019), le pourcentage de poules sans jeunes passe de 8 % en 2019 à 15 % en 2020 ; le nombre de jeunes par poule d’été s’établit pour sa part à 4,58 sur l’ensemble du Loir-et-Cher. Les résultats sont toutefois meilleurs sur la partie est du département avec 5,55 à Maves et 6,12 sur le GIASC Cisse-Loire.

Perdrix

 

Malgré la COVID-19, 90 % des communes ont été comptées les deux 1ers week-ends de mars. Le Loir-et-Cher a ainsi été l’un des seuls départements à avoir pu comptabiliser les Perdrix.

L’échantillonnage a concerné 13 zones. 2020 est dans l’ensemble une mauvaise année pour la reproduction des Perdrix. Pour la Grise, le nombre de jeunes par poule présente au printemps passe de 2,71 en 2019 à 2,22 tandis que le nombre de compagnies diminue (344 contre 389).

Pour la Rouge, alors que nombre de compagnies progresse légèrement (511 contre 504), le nombre de jeunes par adulte d’été est lui aussi en baisse : 1,03 contre 1,18 en 2019. Dans le détail, une fois de plus, on a l’impression que la situation est meilleure sur le sud Loire et dans l’est (1).

On notera que la Perdrix rouge continue à s’installer en Sologne viticole et que si globalement, les comptages révélaient une hausse sur certaines zones, compte tenu de la médiocrité de la reproduction, on peut craindre une baisse en 2021.

Une étude génétique est en cours sur les communes de Thenay et Sambin sous l’égide de l’Institut Méditerranéen du Patrimoine Cynégétique et Faunistique (IMPCF). La FDC 41 remercie les chasseurs de ces territoires pour leur participation à la récolte des ailes de Perdrix rouge.

Lièvre

 

 

Le nombre d’ha en gestion poursuit sa hausse : 66 700 contre 57 000 en 2019.

3 nouvelles zones (Perche, Azé et Thenay) adoptent le plan de chasse pour le Lièvre d’Europe.

En 2019, 1 817 Lièvres étaient attribués (1828 en 208) et le nombre de prélèvement a été de 1 077 soit 59,3 %. Les indices kilométriques d’abondance (ICA) montrent une tendance au maintien voire à la baisse en fonction des secteurs. La moyenne reste cependant correcte avec 25 lièvres aux 100 ha contre 28 en 2019.

On ne connaît pas la reproduction mais l’ouverture de l’espèce au 15 octobre sur les zones en plan de chasse a un effet favorable car elle protège les hases allaitantes.