carte-des-departements-regions-centre 28 45 18 41 36 37
DATES DE CHASSE
 

Petit gibier

Conservatoire de la Perdrix

Création du conservatoire départemental de la perdrix grise

Nids sauvés, perdrix préservées !

Soucieuse du maintien de la perdrix grise dans le département la fédération des chasseurs d’Eure-et-Loir se lance dans la création d’un conservatoire de l’espèce.

Ce projet a pour ambition de permettre le repeuplement des territoires les plus démunis avec des perdrix issues des souches naturelles d’Eure-et-Loir.

Pour réaliser ce projet la fédération des chasseurs lance un appel aux agriculteurs et aux chasseurs afin qu’ils se mobilisent pour la sauvegarde des nids découverts ou abandonnés lors de travaux agricoles ou d’entretien des territoires. Les œoeufs ainsi récupérés seront mis à couver sous poules naines pour constituer le pool des oiseaux reproducteurs du conservatoire.

Pour cela la fédération des chasseurs a ouvert un numéro de téléphone spécialement dédié et joignable 7 jours sur 7. Toute personne ayant découvert un nid détruit peut ainsi appeler ce numéro afin d’être mis en relation avec un responsable de la fédération qui se chargera du transfert des oeufs vers un lien de couvaison et d’élevage (4 sites sont prévus en Eure-et-Loir).

Retenez et diffusez autour de vous ce numéro :

07.77.81.68.11

Perdrix grise

Les populations de Perdrix grise sont suivies annuellement par comptage des couples en fin d’hiver et échantillonnage des compagnies en fin d’été afin de quantifier la reproduction de l’espèce.

Ces données recueillies permettent de gérer la chasse de l’espèce qui bénéficie d’un plan de chasse départemental depuis 1988.

Depuis 2010, l’espèce n’a pas été chassée sur le département d’Eure-et-Loir faute d’effectifs suffisants garantissant une bonne conservation de l’espèce.

 

 

 

 

Dans un contexte de déclin de l’espèce, la fédération a mis en place depuis 2013, un conservatoire des souches naturelles de perdrix grise.

Ce conservatoire a la double ambition de permettre le sauvetage des nids détruits au cours des travaux agricoles et de repeupler, avec les oiseaux issus de ces nids, les territoires les plus démunis.

 

 

 

Pour en savoir plus …

Télécharger la demande unique de plan de chasse

Faisan commun

Le Faisan commun est présent à l’état naturel sur un tiers du département (76 000 ha).

L’espèce est suivie chaque année par comptages des effectifs reproducteurs (comptage au chant ou au percher) et par échantillonnage des compagnies après moisson.

L’espèce est gérée par un plan de gestion avec attributions et marquage. Les GIC peuvent se soustraire à cette obligation après avoir contractualiser, avec la fédération, un plan  local de gestion qui renforce les actions d’aménagement et de suivi de l’espèce.

 

L’abondance du faisan commun reste directement liée à la capacité d’accueil des territoires et notamment la présence de jachères faune sauvage.

Seuls les territoires qui maintiennent un effort d’aménagement conservent des densités respectables.

 

Evolution des populations départementales de Faisan Commun

 

Pour en savoir plus …

Télécharger la demande unique de plan de chasse

Lièvre d'Europe

Le lièvre d’Europe

 

Le lièvre d’Europe est géré par un plan de gestion à deux niveaux.

L’objectif de ce plan de gestion est d’optimiser la gestion des populations de lièvre au sein de différentes unités de gestion.

Deux niveaux de gestion sont instaurés.

Le premier niveau doit permettre de développer les populations sur les unités de gestion où les densités sont faibles. Le principe de l’attribution et du marquage est utilisé pour relancer la dynamique de ces populations. Il s’applique à l’ensemble des territoires de l’unité de gestion concernée.

 

Le deuxième niveau de gestion doit permettre de stabiliser ou de diminuer les populations de lièvres. La gestion des prélèvements est libre, aucun dispositif d’attribution, ni de marquage n’est imposé, seul un conseil de prélèvement est maintenu.

Le suivi de l’espèce est assuré par la mise en place d’indices kilométriques d’abondance sur l’ensemble des communes du département sur les mois de janvier et février.

L’évolution de cet indice d’abondance permet aux comités locaux d’établir les niveaux de prélèvement sur chaque unité de gestion.

 

Données Lièvre 2021 à télécharger

Télécharger la demande unique de plan de chasse